Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Microsoft veut lancer son store de jeux mobiles

L’un des mastodontes du monde du jeu vidéo compte prochainement se lancer dans le marché lucratif du jeu mobile. Selon un courrier adressé à l’autorité de la concurrence britannique, Microsoft compte justifier le rachat de Blizzard par son futur investissement dans un store de jeux mobiles. Afin de concurrencer le Play Store et l’App Store et ainsi, proposer une troisième voie.

 

Pourquoi Microsoft lance la création d’une nouvelle boutique de jeux mobiles ?

 

Microsoft vient de faire une déclaration aux autorités britanniques, qui risque de faire grand bruit dans le monde du jeu vidéo mobile. Un monde déjà bien représenté par le Google Play Store, sur les appareils Android et l’App Store, pour les iPhone et autres iPad. Une troisième voie semble se dessiner depuis le rachat annoncé de Blizzard par Microsoft, pour la somme record de 69 milliards de dollars. L’autorité de régulation de la concurrence du Royaume-Uni a cependant exigé des précisions additionnelles, pour réguler un marché qui touche au portefeuille des jeunes. Afin de justifier son rachat de Blizzard, Microsoft a communiqué en ce sens. La raison invoquée est qu’en rachetant Blizzard, Microsoft peut alors s’appuyer pour lancer sa boutique de jeux mobiles, en utilisant les licences de Blizzard. Parmi celles-ci, le très célèbre Candy Crush Saga, ainsi que Call of Duty : Mobile. En ce sens, laisser Microsoft racheter ABK (Activision Blizzard King) leur permet de lancer une nouvelle concurrence afin de briser le duopole App Store/Play Store. En y investissant, Microsoft ferait un pari qui pourrait être une réussite. Pour profiter au mieux de ces jeux, il est nécessaire d’avoir une enveloppe de données mobiles. Dans cette optique, utiliser un comparateur de forfaits mobiles permettra à terme de profiter du nouveau store de jeux mobiles de Microsoft. Rien qu’en 2020, le marché des jeux mobiles a rapporté plus de 85 milliards de dollars, une somme colossale qui s’explique par la nature des jeux mobiles. Leur modèle économique est bien plus attirant pour les joueurs, notamment les jeux dits “gacha”, où le joueur doit lancer une loterie s’il veut obtenir certains personnages. D’ailleurs, ces jeux sont souvent gratuits, avec micro-transactions. Selon Microsoft, dans le dossier transmis aux autorités britanniques : “ La transaction va améliorer les capacités de Microsoft à créer un magasin de jeux de nouvelle génération, qui pourra opérer à travers tout un choix d’appareils, dont le mobile, grâce à l’ajout de contenus d’Activision Blizzard. En construisant autour des communautés de gamers d’Activision Blizzard, Xbox cherchera à étendre le Xbox Store aux mobiles, en attirant les joueurs vers une nouvelle plate-forme Xbox Mobile.”

 

Subtiliser des parts de marché sur Android et iOS

 

En lançant un store de jeux mobiles, Microsoft s’assure de prendre de nombreuses parts de marché au duo monopolistique en la matière. En outre, la justification proposée par Microsoft permet de réussir à diversifier un marché qui n’est pas favorable aux développeurs. La récente altercation entre Epic Games et Apple l’a d’ailleurs prouvé. Les récentes interrogations de la part de l’autorité de régulation britannique tentent de mettre en place un certain cadre entre les régions, espérant faire date et jurisprudence. De cette manière, le Royaume-Uni tente d’harmoniser ce marché, en forçant Microsoft à montrer patte blanche. Les révélations faites par le géant américain ont permis de mettre aux yeux de tous le fait que Microsoft va tenter un coup très intéressant. Une plateforme équivalente à son Xbox Game Pass, qui permet de jouer à un catalogue de jeux étendu. Après la version PC et console, voici venir une version smartphone. Il faut également préciser que Microsoft possède une certaine expertise dans le développement de plateformes. Avec son Xbox Game Pass, il a pu mettre en avant le fait de prendre un abonnement pour accéder à ses jeux favoris depuis son PC ou sa console. D’ailleurs, une application Android permet de jouer à ses jeux sur le Cloud. Une chose impossible sur iOS, car Apple n’a pas souhaité laisser Microsoft développer son application. Pour faire la même chose avec son iPhone ou son iPad, il est nécessaire de passer par le site Web du Xbox Game Pass.

 

Les avantages du Xbox Game Pass Mobile

 

Microsoft compte bien appliquer à ce store de jeux mobiles une politique opposée à celle d’Apple et de son App Store. Ainsi, et pour convaincre les éditeurs de jeux vidéo mobiles de se lancer dans l’aventure, ceux-ci auront toute latitude pour développer un store in-game pour leurs micro-transactions. Cela permettrait alors de réduire les commissions que ceux-ci doivent verser au propriétaire de la plateforme. Un bon moyen pour eux de réduire leurs coûts et d’envisager de suivre Microsoft dans son aventure. Pour l’heure, aucun nom officiel n’a encore été arrêté concernant le nom de cette future plateforme. Il ne serait pas étrange de parier sur le fait que le Play Store d’Android devrait jouer le jeu. Android étant bien plus permissif de ce côté-là qu’Apple, qui a toujours refusé de perdre la main sur sa boutique en ligne. Avec l’arrivée de Microsoft, qui a les épaules aussi solides que Google ou bien Apple, le rachat d’Activision Blizzard devrait révolutionner le marché du jeu vidéo de la même manière que lors de la présentation de la Xbox. Reste à définir les contours des différentes commissions et règles d’utilisation de la plateforme que Microsoft souhaite créer et si son intention est réelle ou juste une simple couverture pour le rachat d’Activision Blizzard.